Une association dispose d’un statut bien différent de celui d’une entreprise sur plusieurs points. Elle possède néanmoins certaines obligations dans le domaine de la comptabilité. Il est par exemple bon de savoir que la tenue d’une comptabilité est indispensable, vous ne pouvez en aucun cas vous en passer. Cette disposition permet de voir clair dans les diverses recettes et dépenses de la structure. Découvrez ici les différents types de comptabilité pour une association et les obligations qui en découlent.

La tenue d’une comptabilité est-elle possible dans une association ?

La loi de 1901 ne définit aucune obligation comptable pour les associations. Cependant, elles devront nécessairement tenir une comptabilité, quel que soit leur domaine d’activité. Si elles sont normalement considérées comme des organismes à but non lucratif, vous ne devez pas perdre de vue qu’elles ont le droit de promouvoir des activités lucratives. Par conséquent, ceci entraîne une exonération de TVA et une totale absence d’imposition.

Le plan comptable des associations : Qu’est-ce que c’est ?

Pour aider les associations à tenir leur comptabilité, on peut faire spécifiquement recours au plan comptable des associations et des fondations. Les associations qui sont concernées bénéficient des aides publiques par an (nettement supérieure à 153 000 €). Celles qui disposent d’une activité économique et commerciale fiscalisée peuvent profiter d’un financement venant des collectivités territoriales ou d’une convention.

De même, celles qui sont reconnues doivent respecter leur plan comptable. Il en est de même pour celles qui font appel à des donateurs ou acceptent les financements électoraux. Si votre association se trouve dans l’un de ces cas évoqués, elle se doit alors d’établir un plan de compte et de tenir un livre journal afin de comptabiliser les écritures.

Les associations utilisent-elles une comptabilité de trésorerie ou d’engagement ?

Les obligations comptables des associations sont différentes en fonction de la taille de l’association, de la provenance de ses financements et du statut de ses dirigeants. Elles diffèrent aussi selon le domaine d’activité et l’exercice ou non d’une activité à but lucratif. Ainsi, soit vous tenez une comptabilité de trésorerie, soit vous tenez une comptabilité d’engagement.

La comptabilité de trésorerie vous permettra d’enregistrer les recettes encaissées et les dépenses soldées par votre structure. C’est une comptabilité très simplifiée qui vous apportera un réel gain de temps. Ici, les créances et les dettes ne sont en aucun cas comptabilisées, seul le flux de trésorerie est suivi de près. En ce qui la concerne, la comptabilité d’engagement permet d’enregistrer les différentes dettes et créances de manière à compléter les transactions de la trésorerie classique. C’est un mode de comptabilité qui consiste à projeter la trésorerie. Elle permet de suivre les comptes des fournisseurs ou de la clientèle. Pour tenir cette comptabilité, un réel effort vous sera demandé. Il faut retenir qu’elle est bien plus exigeante qu’une simple comptabilité de la trésorerie.

Quel type de comptabilité choisir pour votre association ?

Le choix dépend très souvent de la taille et du type d’activité que vous menez dans votre structure. Il n’est donc pas seulement question d’un choix, c’est surtout une obligation. Pour une association qui a une taille plutôt modeste et qui dispose d’un fonctionnement comptable limité, la comptabilité de trésorerie suffit. En revanche, si ses activités s’avèrent assez complexes, la comptabilité d’engagement deviendra indispensable. Vous avez toutefois la possibilité d’opter pour une comptabilité plus complète, si vous menez une activité essentiellement non lucrative.

Les statuts de l’association exigent souvent la tenue d’une comptabilité d’engagement dans le but de rendre des comptes de l’utilisation des fonds à l’assemblée générale. Ces comptes devront également être rendus aux autorités administratives, aux médias, aux établissements de crédit, aux collectivités et aux donateurs.

En général, si vous désirez profiter des subventions, œuvrez pour une activité économique et recrutez du personnel. Ceci est cependant faisable uniquement si l’objectif de l’association est d’avoir une vocation commerciale. Par ailleurs, dans le but de sauvegarder correctement les entrées et sorties, il est recommandé de bien conserver tous les documents justificatifs. Conservez donc en amont les factures des fournisseurs, les factures de courant, les tickets de caisse, les relevés bancaires et autres.